Histoire de permis

Cet article concerne les (non-)formalites administratives pour voyager au Tibet. Il s'adresse donc particulierement aux voyageurs qui souhaiteraient visiter cette magnifique region par leurs propres moyens.

Pour voyager au Tibet, il faut un permis. En fait, il en faut meme 2: le BTT qui vous permet d'entrer au Tibet (ce qui correspond souvent a arriver a Lhassa quand on vient de Chine), et l'Aliens Travel Permit qui autorise a circuler dans le Tibet (pas toutes les zones mais celles autorisees aux etrangers, surtout la partie entre Lhassa et Katmandou en gros).

 

2009 n'est vraiment pas une annee facile pour les voyageurs independants (suite certainement au revoltes de Mars dernier), la chine a serre le boulon. Pour etre dans les regles, le touriste doit passer par une agence de voyage, qui lui fournira obligatoirement 4x4 + chauffeur et guide, et s'occupera des permis. On vous laisse imaginer le prix. Aucune agence ne prendra le risque de fournir seuleument un permis a un touriste sans responsable l'accompagnant (si le touriste est controle par les militaires chinois avec un permis mais sans responsable de l'agence, il y a de grande chance pour que celle-ci mette la cle sous la porte dans l'heure qui suit).

 

Il ne nous restait donc qu'une solution: Traverser le Tibet sans permis.

 

Voici donc quelques details et infos sur les barrieres a surmonter pour Arriver a Lhassa et Voyager au Tibet sans permis.

 

Arriver a Lhassa:

 

- Achat du billet de train: La plupart des endroits ayant l'habitude de traiter avec des etrangers connaissent la loi et refuserons donc de vendre un billet de train sans permis. Apres plusieurs tentatives infructueuses a la gare, nous sommes passe par un petite agence chinoise qui nous a oriente vers un guichet de vente ou nous avons eu les billets sans probleme. (Une autre solution peut etre de demander a un chinois d'acheter le billet pour nous)

 

- Monter dans le train: Il y a 3 controles des billets (entrees de la gare, de la salle d'attente et du train). La c'est un peu quitte ou double: Nous sommes passes sans encombre (et pourtant question discretion avec nos velos et remorques c'est pas ca!) mais 2 ecossais rencontres a Lhassa (voyageant aussi a velo et donc sans permis) se sont fait refoules a l'entree de la gare... (Ils ont donc du gagner Lhassa a velo, c'est une autre possibilite donc!)

 

-Arrivee a Lhassa: La presence militaire est tres importante a Lhassa mais si nous stressions un peu le premier jour, nous n'avons jamais ete controles. En revanche il peut-etre difficile de trouver un hotel qui vous acceptera sans permis. Apres plusieurs portes fermees nous avons reussi a passer 2 nuits a l'auberge de jeunesse en noyant le poisson mais avons du changer d'hotel quand le gerant a compris notre situation irreguliere.

 

-Visite de Lhassa et ses environs: Nous n'avons pas eu de problemes pour se balader dans la vieille ville, autour du temple du Jokhand ou le palais du Potala. En revanche quand nous avons essaye d'aller bivouaquer pres du monastere de Drepung (sur les hauteurs de Lhassa), un moine, accompagne d'un policier nous a explique que la visite etait interdite sans guide (et sans permis). Ils ont tous deux rapidement compris que nous n'avions ni l'un ni l'autre, le moine était désolé pour nous et pour la situation actuelle, le policier a ete sympa et n'a pas ete plus loin.

 

Voyager au Tibet:

- Tout touriste voyageant au Tibet qui n'est pas avec son 4x4 (ou son bus, pour les grands groupes) est hors-la-loi. A velo on est donc facilement reperable.

 

- Le controle des permis se fait par des check-points repartis le long de la route. Nous en avons passe 2-3 qui ne nous ont meme pas arrete, on dit bonjour et on continue de pedaler. Il n'y en a qu'un seul ou on doit montrer son passeport (et son permis normalement), il est situe une dizaine de km apres Baipa. Quand nous etions dans le poste de police, un bus de touristes est arrives, il ont tous sortis passeport+permis pour le montrer, mais l'officier qui a vu qu'on etait a velo, et qui donc a du comprendre que nous n'avions pas de permis, nous a laisse partir sans rien demander.

 

- Camp de base de l'everest: Nous avons decide d'aller y faire un tour mais la en revanche nous sommes fait refouler. Le check-point est situe juste apres le village de Chosang (25km avant le monastere environ). La impossible de passer, mais une fois encore apres avoir appeler son chef, le militaire nous a laisser repartir vers le Nepal. A noter qu'il est possible de passer 100m a gauche de la piste pour eviter ce check point (c'est ce que font les locaux pour eviter la barriere) mais bon, on ne savait pas qu'on allait le trouver la alors..

 

- La frontiere vers le Nepal: Une fois devant l'officier celui-ci nous demande Ou est votre guide? On en a pas.. votre agence? on en a pas.. et votre permis? bah on en a pas.. J'appelle mon chef! Bien.

On patiente, le chef nous appelle, nous lui reexpliquons qu'on ne savait pas etc. qu'on n'a jamais eu de pb jusqu'ici etc. Il appelle son superieur et finalement nous laisse partir en nous disant de ne pas recommencer! Next time, take permis! Of course sir!

A qelques metres du Nepal, ils allaient pas nous renvoyer a Lhassa de toute facon!

 

- Outre le velo, si l'on souhaite voyager en independant, il reste la marche (mais c'est long tout de meme) ou le bus et le stop. Ces dernieres solutions sont envisageables mais il faut tenir compte du fait que les chauffeurs prennent un risque en embarquant des touristes sans permis, et donc cela peut-etre difficile. Camille et Julien l'ont tente ils ont reussi. Pour plus d'infos vous pouvez les contacter (voir rubrique "liens")

 

- Il faut cependant garder en tete qu'un tibetain aidant un touriste sans permis risque bien plus gros que le touriste lui meme. Nous, au pire on a une amende, peut-etre un raccompagnement a Lhassa pour le premier avion? bref rien de bien mechant. Il est probable que l'armee chinoise soit bien moins tolerante envers le tibetain qui n'a pas respecté la loi.. Il faut donc penser a soi ET a ceux qu'on implique...

 

- Nous pensions que la sortie de Lhassa serait difficile, mais pas du tout. Nous avons croise de nombreuses voitures de police/militaires et aucune ne nous a rien dit. Pour l'instant...

On a bien sur eu qques sueurs froides quand une voiture se met a nous suivre a notre allure. Romain crie a Nico qui etait devant " Te retournes pas et continues, on est suivis!". La voiture se met a notre hauteur, descend sa fenetre.. (la on se dit "Et merde...") et nous lance un grand "Hello!!" et repart... On n'y comprend vraiment rien!

 

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    COURTET (samedi, 20 février 2010 13:34)

    Salut, vous étiez en vélo ou en train ? A part la route Lhassa Katmandou, il y a moyen de faire autre chose sans risquer de gouter aux geoles chinoises ?

  • #2

    Froggy (dimanche, 02 janvier 2011 13:21)

    Wahoo... Super article, très intéressant... On était au Tibet y'a 2 mois, vraiment étonnés que vous ayez pu passer sans permis, les contrôles de polices sans soucis (chance incroyable ou bien?) et le passage de la frontière sans problème (encore beaucoup de chance non?).
    En tout cas bravo à vous...

  • #3

    BERNARD (dimanche, 03 avril 2011 11:52)

    Coucou!!!merci pour toutes ces infos utiles!!Nous sommes deux réunionnais qui partons au katmandou dans 2 mois!!!et quelle misère!!!l'agence nous a donné des billets sans même savoir qu'il fallait un permis pour le tibet!!on est totalement déprimés car les billets sont payés et l'agence ne sait pas comment faire pour nous obtenir les permis!!on va faire deux visas : inde + chine mais pour les permis même le consulat de chine ne sait pas comment faire pour que nous les ayons!le consulat nous a donné un numéro pour avoir en ligne la région autonome du tibet mais on ne parle pas anglais surtout pour des termes administratifs!nous partons dans 2 mois!!!et c la panique!!!l'agence nous a proposé un guide et celui-ci nous propose un circuit de 2400 euros par personne!!on ne pensait pas qu'un guide serait si cher!l'agence nous a dit que si nous ne le prenons pas, ce sera impossible de la Réunion d'avoir un permis pour le tibet!!

    Pouvez vous nous conseiller svp?????????????????????????de plus quel sera le temps là bas en juillet?devons nous prévoir des manteaux!!!nous on habite sous le soleil indien on ne connait donc pas vraiment l'hiver ailleurs qu'en métropole!!!!

    Merci de nous conseiller merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

  • #4

    Křížek (samedi, 14 juillet 2012 20:03)

    Great info, thx

  • #5

    Catala (lundi, 03 décembre 2012 16:25)

    Bonjour ! J'aimerais faire le même voyage que vous avec un ami, nous souhaiterions aller au Tibet à deux pour se faire héberger dans un temple Bouddhiste. Nous comptons prendre le train de Pékin comme vous. Nous avons beaucoup d'appréhension quant au fait de se faire contrôler de ne pas pouvoir aller au Tibet, j'ai plusieurs question à vous poser, est-ce possible d'avoir votre adresse mail ? Je vous laisse la mienne : Marine.catala@hotmail.fr ! Ca serait un plaisir que vous me contactiez! Merci d'avance! Bonne journée!