Kathmandou et le Nepal: Vie quotidienne, culture et societe

 

Nous avons aussi pris quelques journees off pour visiter par nous meme Kathmandou et ses alentours. Le Nepal est situe a la confluence de deux grandes cultures, tibetaine et hindoue. D’ailleurs certains nepalais se disent a la fois boudhiste et hindu et il n’est pas rare de voir des hindous et boudhistes prier dans les memes temples. Ces religions cotoient aussi des minorites musulmanes et chretiennes mais comme toutes les fetes religieuses de ces quatres religions sont feriees, cela permet a tout le monde de pratiquer sa religion dans une ambiance de tolerance qui pourrait servir d’exemple ! Une des particularite de Kathmandou est sans doute la densite de temples et petits lieux de culte : outre les grands classiques (Durbar Square, Swoyambhunath, Bodnath et Pashupatinath), on retrouve des petits lieux de culte a tout les coins de rues !

Un des nombreux petit autel hindu ou les gens viennent rapidement faire leur priere le matin. Ils se font ensuite le signe de la tikka (coloration rouge sur le front et quelques petales jaunes dans les cheveux)
Un des nombreux petit autel hindu ou les gens viennent rapidement faire leur priere le matin. Ils se font ensuite le signe de la tikka (coloration rouge sur le front et quelques petales jaunes dans les cheveux)

Dédié a Civa, l'une des trois déités (avec Brama et Vishnu) les plus importantes de l'hindouisme, Pashupatinath est pour les hindous le lieu saint le plus important du Nepal. En dehors du temple d'or dont l'entrée est réservé aux seuls hindous, Pashupatinath situé sur les berges de la Basmati, affluent du Ganges, est un haut lieu de crémation pour les hindous népalais. Les cremations se deroulent sur les berges de la Barsmati, apres un dernier bain des pieds dans l'eau de la riviere sacree. C'est au fils ainee du defunt d'allumer le bucher et trois heures seront necessaires pour que le feu purificateur fasse son oeuvre.. Quelques cendres seront alors receuillies symboliquement dans une urne pour etre enfouie au milieu de la riviere sacree par l'homme qui a allume le bucher.

 

Longue queue au temple principal de Bakthapur (une des trois villes royales de la vallee de Kathmandou). Drapees dans leur saris colores les femmes viennent deposer leur offrandes (fruits, oeufs, fleurs, bougies..)
Longue queue au temple principal de Bakthapur (une des trois villes royales de la vallee de Kathmandou). Drapees dans leur saris colores les femmes viennent deposer leur offrandes (fruits, oeufs, fleurs, bougies..)

Umbrella etant basee a Swoyambhu, pres du « Monkey Temple » (denomme ainsi apres les colonies de singes y ayant elu domicile) qui sert aussi bien aux hindous qu’aux boudhistes, nous avons pu observer jour apres jours, le flot de tibetains suivant le kora autour du temple. Nous avons beau avoir traverse la frontiere, la ferveur des refugies tibetains est la meme que ceux restes au pays. La presence des nombreux monasteres aux alentours nous a aussi donne l’occasion de partager quelques parties de football avec les moines : plutot surprenant de voir une equipe de moines se transformer en joueur de foot !

Un pelerin boudhiste et derriere des moinillons
Un pelerin boudhiste et derriere des moinillons
Partie de foot au pied de Swoyambunath
Partie de foot au pied de Swoyambunath

La population nepalaise est composee de nombreuses ethnies, ou l’on retrouve toutes sortes de melanges entre les types tibeto-mongoles (comme les Sherpas ou les Tamang) et indiens ou birmans (comme les Newari ou les Rai). Ces differents groupes se repartissent sur tout le territoire, des plaines du terai aux contreforts de l’himalaya et ont chacun leur langue. Un systeme de caste existe aussi au Nepal mais il n’est pas aussi marque qu’en Inde si bien que nous avons encore beaucoup de mal a saisir comment cela fonctionne. Si la langue ecrite reste un mystere pour nous, nous avons tout de meme pris quelques cours de nepalais pour apprendre les bases de la langue parlee. Meme si a Kathmandou il est possible de se debrouiller avec seulement l’anglais, c’est toujours sympa de pouvoir aller acheter son kilo de pommes dans la langue du pays, et puis ca peut servir dans les campagnes, ou l’education n’est pas aussi repandue.

Le supermarche de fruits
Le supermarche de fruits

La semaine derniere nous avons passe 4 jours a Gurje, un village a une vingtaine de km au nord de Kathmandou ou Umbrella soutient aussi des ecoles locales. On a beau n’etre qu’a 2-3 heures a pied de la capitale, ici certains jeunes enfants ne parlent meme pas nepalais mais le Tamang ou le Gurung, les deux ethnies qui habitent ces regions montagneuses entre Kathmandou et la frontiere tibetaine. Il faut dire que l’etat des ecoles et le manque de professeur n’aident pas trop. De plus entre les jours de festival (quand on y etait, c’etait la fete de Sarasvati, le bouddha de l’education), ou il n’y a pas ecole le jour d’avant et le jour d’apres, et les greves generales dues aux revendications des maoistes, les enfants sont presque plus souvent dehors que dans les classes !

Des ecoliers, pres de Gurje
Des ecoliers, pres de Gurje

Le plat traditionnel nepalais est le dhalbat (dhal = lentille, bat = riz) : un melange de ces deux cereales agrementees de quelques legumes et bien sur sa dose de piment. C’est notre lot quotidien depuis 2 mois puisque tous les jours nous mangeons avec les enfants, le matin a 8h puis le soir vers 5-6h. Certes il faut s’habituer a manger sa platree de riz epicee en sortant de son lit et des fois on ne resiste pas a changer pour un chowmein (sorte de spaguetthi aux legumes) mais dans l’ensemble on tient le coup. Le samedi, jour ferie de la semaine, qui correspond a notre dimanche, c’est jour de fete car le dhalbat est servi avec de la viande .

Kathmandou n'est pas une capitale trop grande et on s'y repere facilement, si bien qu'il est aise de se deplacer a pied. En revanche, comme dans beaucoup de ville de pays en developpement qui ont grandit trop vite, la pollution est partout: la bishnumati et la bagmati (les deux rivieres de la ville) ressemblent a des egouts, l'air stagnant est sature de gaz d'echappement, les klaxons retentissent sans interruption, la poussiere recouvre tout et les rues sont pleines de dechets; cela ne rend donc pas la promenade forcement tres plaisante. Le long des berges, la ou s'entassent les dechets, des "eboueurs" font le tri des dechets: plastiques, cartons, metals qu'ils iront revendre au kilo pour gagner quelques roupies.

L'eau pure et limpide de la Bishnumati river...
L'eau pure et limpide de la Bishnumati river...

La grande partie de l'electricite du Nepal vient de barrages hydro-electriques. Cependant plus on avance dans l'hiver, plus les reserves d'eau accumulees durant la mousson (de mi juin a fin aout) s'amenuisent. Et comme l'acces a l'electricite pour le peuple n'est pas vraiment la priorite du gouvernement, celui-ci n'hesite pas a en vendre au voisin Indien plutot que fournir les entreprises du pays. Du coup, au Nepal l'electricite est une denree rare, depuis quelques jours nous sommes passe a 11h de coupure par jour, ce qui correspond a 2h d'electricite entre 7h et 20h. Et pourtant nous sommes dans la capitale, la situation doit etre encore plus chaotique dans les campagnes..

En attente du power, devant notre cyber prefere...
En attente du power, devant notre cyber prefere...

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Grand papa (dimanche, 31 janvier 2010 16:20)

    Nous venons d'avoir tes parents pendant le week-end et nous avons été très heureux de les recevoir? Nous avons vien sûr parké de votre départ de Kathmandou et apprécié les textes et les photos. Bob courage.

  • #2

    Jean-Luc et Agnès (lundi, 01 février 2010 21:50)

    Très intéressant. Photos bien choisies. Vous voilà prêts à repartir après avoir repris des forces.
    Bon courage , on vous suit ;-)
    Bises
    Jluc et Agnès

  • #3

    Bon Papa Bonne Maman (mardi, 02 février 2010 09:54)

    Tres belles photos de katmandou on revit le passe avec les 3 80 tu verras la difference avec l/Inde continue on apprecie surtout tes commentaires Super! les battries sont regonflees a bloc merci pour tout vous faites un voyage super qui vous resteras marque profitez bien et faites un beau film pour la posterite tout les je regarde votre blog de tres grosses bises de toute la famille a bientot B.P. B.M

  • #4

    lotte (mardi, 02 février 2010 18:29)

    oups, j'avais pas fini de lire...

  • #5

    Guitoon et Caro (dimanche, 14 février 2010 19:04)

    Superbes photos!!
    Nous pensons fort à toi Nico!
    Bonne route à tous les 2.
    Gros bisous
    Caro et Guitoon

  • #6

    HoRry (mardi, 10 juillet 2012 17:28)

    Fine info bro

  • #7

    Masticating Juicer (samedi, 27 avril 2013 07:53)

    This is a great article! Thanks for sharing!