Wagah - Islamabad : Le punjab pakistanais, 330km du 12/03 au 22/03

Apres un mois un Inde, le Pakistan s'offre maintenant a nous. A l'approche de la frontiere, nous sommes a la fois enthousiaste a l'idée de decouvrir un nouveau pays, une nouvelle culture et curieux de voir quel acceuil nous sera réservé, quel sera l'atmosphere dans ce pays dont les medias occidentaux vehiculent une image souvent negative.  

 

Le poste frontiere de Wagah, unique point de passage terrestre entre l'Inde et le Pakistan se situe a mi-chemin entre Amritsar et Lahore. Chaque soir, la ceremonie de fermeture de la frontiere s'y tient et nous profitons de l'occasion pour y assister. Plus qu'une cérémonie, nous assistons a une mise en scene entre soldats indiens et pakistanais ou de chaque coté de la frontiere, un animateur éxalte le patriotisme de la foule venue en masse pendant que les militaires, portant un uniforme special pour l'occasion, montrent leur force au travers de cris primaires avant de défiler en parade et de finalement baisser le drapeau puis fermer les portails marquant la frontiere. Le tout dure plus d'une demi heure au cours de laquelle indiens et pakistanais se prennent au jeu et encouragent leurs soldats. 

La rivalite indo-pakistanaise est bien connue (et c'est meme plus qu'une simple rivalite au niveau diplomatique et politique, les relations entre les deux pays etant assez tendues notamment concernant le desaccord de leur frontiere cachmirienne) et si la ceremonie joue sur cette corde, l'ambiance est tres bon enfant, les soldats se sourient et tout cela ressemble plus a une mascarade qu'a une cérémonie de fermeture de frontiere!!

Et tout ce rituel recommence chaque soir de la meme maniere... ils sont fous ces infiens et ces pakistanais ! :-)

 

De la provocation? non.. je vois pas.. ;-)
De la provocation? non.. je vois pas.. ;-)

Sitot la ceremonie finie, nous filons vers Lahore pour y arriver avant la nuit. Le vent semble nous aider et nous faufilant entre les touktouk puants (les petits triporteurs a moteur  2-temps qui recrachent une fumee infecte) les km sont vite avales si bien que nous arrivons rapidement dans une petite guest-house qui semble etre le repere de tous les voyageurs de la ville. On y trouve un photographe polonais, un cameraman francais, des touristes autrichiens, japonais, coreens etc. Un soir, un chinois vient meme avec son ordi portable et nous montre dessus... des photos de nous !? au Tibet ! En fait nous l'avions croise il y a 4 mois, sur la route, lui aussi voyageant a velo, nous le retrouvons ici (mais on l'aurait jamais reconnu).

Lahore est la capitale culturelle du pays, c'est une ville assez ouverte, moins conservative que les autres grandes agglomerations du nord et loin des tumultes de la frontiere afghane. Cependant, le jour ou nous arrivons a Lahore, 8 explosions dont 2 attentats-suicides ont eu lieu dans la ville faisant une cinquantaine de victimes, comme pour nous rappeler - s'il le fallait - qu'ici aussi les extremistes religieux poursuivent leur guerre. A travers ces attaques, les talibans pakistanais "demandent" un arret des offensives militaires pakistanaises et "protestent" contre l'utilisation americaine de drones. Bien, c'est "entendu".

Comme souvent dans ces cas-la, la tension ne se fait pas du tout sentir en ville. Ici, les gens sont tres ouverts et hospitaliers. En se baladant dans la vieille ville, un gars vient nous tirer par la manche pour qu'on vienne prendre un the avec lui, et sans dire un mot (puisqu'il ne parle pas anglais) nous invitent tous les 4 (nous etions avec 2 autrichiens). Ces gestes de gentillesse gratuits sont vraiment agreables et nous touchent beaucoup.

Grande mosquee de Lahore
Grande mosquee de Lahore

Entre Amritsar et Lahore, plus que les paysages, ce sont les rencontres qui presenteront de l'interet. Il faut dire qu'a partir de Lahore, nous pedalons sur une grande route sans avoir vraiment l'impression de sortir d'une agglomeration. Il y a bien queqlues champs par ci par la, mais les maisons ne sont jamais bien loin. Et puis c'est toujours aussi plat... vivement les montagnes ;) !

Les rencontres, donc. Notre premiere pause dejeuner dans un petit village sur le bord de la route nous mettra vite dans le bain. Enormement de monde autour de nous, tous plus curieux les uns que les autres mais pourtant, nous ne nous sentons pas oppresses par cette presence. C'est meme plutot agreable tant les gens sont souriant (bon ok, pas sur les photos...) et attentionnés a notre egart. Tout le monde s'assure que nous ne manquons de rien, et le propriétaire du petit restaurant nous propose de gouter a toutes les specialites locales en nous emmenant une multitude de plat sur la table. Malgre notre grand appetit, nous sommes meme oblige d'en refuser certains..

 

Sur la route, les invitations pour boire un thé, une boisson fraiche ou manger un morceau se multiplieront sans cesse sans rien demander en echange. "Mais laissez-nous payer! Quand va-t-on enfin pouvoir utiliser nos roupies!" (surtout que les billets ressenblent un peu a ceux du monopoly..) On se demande aussi parfois ce qui les motive tant : est-ce la religion (l'invité est sacre pour les musulmans), la volonté de nous montrer les bons cotés du Pakistan ou juste le plaisir d'offrir... Est-ce que l'acceuil entre Pakistanais est le meme? Sans doute pas.. 

Pause dejeuner sur la route
Pause dejeuner sur la route

Parmi toutes les questions classiques qui reviennent lors des discussions, il y a forcement "et que pensez-vous du pays?". Les habitants sont conscients de l'image de leur pays a l'international et les avis concernant la situation divergent: Si certains font un peu l'autruche "non, il n'y a pas de terroristes ici, c'est fini tout ca, maintenant c'est securise" d'autres se lamentent, plus lucides, "mais regardez ce qu'ils font de notre pays..."

Lors des pauses resto sur le bord de la route, nous rencontrons beaucoup de religieux, tres religieux (il y avait un grand colloque a Lahore). A part certains un peu trop porte sur le proselytisme (mais hospitaliers), la plupart sont tres sympathiques et, conscient aussi de leur image vehiculee a l'international, nous inviteront simplement a "ne pas juger l'islam a partir des musulmans". Mais il y a aussi des chretiens, nous en avons croises plusieurs et ils n'avaient pas l'air de se cacher, cette minorite compte tout de meme pres de 3 millions de personnes.

Ca c'est du tuning, c'est sur ca donne envie de prendre le bus!
Ca c'est du tuning, c'est sur ca donne envie de prendre le bus!

Les pakistanais sont les champions de la decoration de vehicules. Les camions et les bus en paticuliers sont de veritables oeuvres d'art qui necessite des heures de peinture, soudure et autres maquillages.

Pour se changer les idées apres trois jours a tourner en rond a Islamabad (et a se soigner l'estomac pour Romain), nous irons faire un tour a Rawalpindi (Pindi pour les intimes), située a moins de 15 km du camping. Cette ville plus importante qu'islamabad en terme d'habitant est beaucoup plus vivante que la capitale du Pakistan. On se balladera avec plaisir dans les bazars (marchés) de la ville.

Le contraste est saisissant entre Islamabad, ville moderne avec des blocs de batiments séparés par de grandes avenues souvent vide et Pindi, ville typique pakistanaise avec ses petites ruelles, ses bazars, ses cables électriques un peu partout,...

Rawalpindi, a 10km d'Islamabad. La jumelle pakistanaise de la capitale moderne
Rawalpindi, a 10km d'Islamabad. La jumelle pakistanaise de la capitale moderne

A Isamabad, nous avons prevu de dormir dans le camping municipal qui se situe tout pres du centre ville (si on peut considerer qu'il y a un centre ville...). Nous nous attendions a un grand camping avec un certain nombre de touristes (avec lesquels nous auriont pu echanger un certain nombre d'information), de grandes infrastructures,... c'est le camping d'Islamabad quand meme... Et au lieu de ca, nous trouvons un bosquet avec dans un coin des prefabriques qui font office de toilette et douche. Bref c'est pas le luxe mais apres tout c'est pas bien grave, surtout qu'il y a de l'eau chaude!! (quand la douche marche...)

Il peut etre surprenant de trouver un camping si proche du centre ville d'une capitale mais cela s'explique par l'histoire recente d'Islamabad. La ville a ete choisie en 1959 pour remplacer Karachi comme capitale du pays (Karachi etant juge trop excentre pour s'occuper des affaires du pays). La creation de la nouvelle ville commence quelques annees plus tard et c'est uniquement en 1967 qu'Islamabad devint capitale du Pakistan. Bien que cette ville soit maintenant la capitale du pays, elle n'est que la dixième plus grande ville en termes d'habitants.

Cette creation tardive donne une ville sans grand interet (il y a bien la faisal mosque...), ou l'attente pour recuperer tous nos visas parait bien longue... Heureusement que les aller-retours vers les differentes ambassades nous occupent un petit peu!

Notre superbe camping a Islamabad. Bon, question voisin on est pas trop genes..
Notre superbe camping a Islamabad. Bon, question voisin on est pas trop genes..

Écrire commentaire

Commentaires : 12
  • #1

    Vince BZH (lundi, 22 mars 2010 20:39)

    Quel acceuil !!! Bienvenue au Pakistan et pan feux d'artifices ... ça tranche vraiment avec les gens qui ont l'air super acceuillants et curieux ; soyez prudents quand même et fuyez les grandes villes !!

  • #2

    Lotte (samedi, 27 mars 2010 15:54)

    Salut !
    c'est fou, vous croisez souvent des gens avec des armes??

  • #3

    Jean-Luc et Agnès (dimanche, 28 mars 2010 22:53)

    Contraste entre les rencontres sympathiques et l'insécurité politique...
    Bonne continuation et bon courage pour les visas

    Jluc

  • #4

    Rémi (mardi, 30 mars 2010 04:34)

    Très beau, bon courage !

  • #5

    Jojo (lundi, 05 avril 2010 12:15)

    Bonjour les gars,

    Je vous envie.... Je suis bien content de votre article. Le Pakistan, c'est comme la Colombie, on en a une image erronée. Bon, ca pète un peu (à Peshawar) mais les gens sont super accueillants.
    Profitez à fond, dégoutez de n'être plus acteur de voyage mais spectateur....
    Mon tour (re)viendra.

    Vous êtes trop fort

    Jojo qui s'est remis au boulot

  • #6

    KaMeTJu (vendredi, 09 avril 2010 14:47)

    Salut les affreux,

    ben c'est une petite boule au ventre que nous regardons tout ca. Apres le Tibet, nous aurions vraiment voulu partager ca avec vous... Pour nous, c'est a charge de revanche. Et malgre tout, le retour en France apres notre joli tour nous comble totalement. Pas de boulot... Peut-etre sera-t-on oblige de repartir !!!

    De tout coeur avec vous et votre bonne etoile.
    Comme Jojo, on se retrouve de l'autre cote de l'ecran, ca fait drole, mais c'est bon aussi.

    Grosses bises.

    KaMeTJu

  • #7

    Jean et Geneviève F. (samedi, 10 avril 2010 12:24)

    Nous avons été passionnés par tout ce que vous nous dits du Pakistan et de votre séjour dans ce pays. Nous avions déjà été très intéressés par tout ce que vous nous avez dit au cours de votre voyage.
    Bon courage, et nous sommes de tout cloeur avec vous.

  • #8

    David et Sylvie (dimanche, 11 avril 2010 19:09)

    Salut Romain (et Nico...)

    Nous en avons un peu marre de votre périple qui n'en fini pas !! Bordel, En moins d'un mois on arrive à faire le tour de France, et vous vous n'avez toujours pas dépassé la mer noire... Je crois qu'on va vous envoyer une boite de Motivex !!

    En tout cas profitez en bien, c'est toujours bien au chaud qu'on pense à vous ! Et on veut des nouvelles, encore des nouvelles et toujours des news... Que de bonheur de lire vos lignes....

    Et surtout dites nous où vous serez le 1er Mai, histoire qu'on vous envoie un compteur Geiger pour sélectionner vos campings dans vos prochains pays !! Je suis sûr qu'il doit y avoir des restes dans les steppes !

  • #9

    Laurent ou "Larnac" (dimanche, 11 avril 2010 20:34)

    Salut à vous 2,

    ça fait bien plaisir de voyager avec vous!
    Bonne ballade.
    A+

  • #10

    Aude (dimanche, 11 avril 2010 21:18)

    Trop bien de découvrir ce pays à travers un regard différent, continuez à faire des rencontres agréables, et à faire bonne route!
    grosses bises de Seysses où je révise mes exams.

  • #11

    Nikko (vendredi, 16 avril 2010 16:03)

    Meme remarques que tout le monde enfin un bol d air frais qui distingue tourisme et geopolitique d un pays

  • #12

    Juicer Reviews (samedi, 20 avril 2013 14:10)

    This article was in fact precisely what I was looking for!

Commentaires : 2
  • #2

    Seb (dimanche, 25 avril 2010 20:08)

    Toujours aussi cool de vous lire et découvrir vos superbes photos (j'adore le bus).

  • #1

    Lotte (dimanche, 11 avril 2010 20:57)

    Salut,
    en espérant que tout se passe bien! à quand les news?? j'ai hâte de savoir ce que vous venez de vivre ce dernier mois.
    A+