Tsetserleg - Oulanbator

Nous vous avions laisse a Tsetserleg sous la neige... Le lendemain, la neige sur la route ayant rapidement fondue, nous avons finalement pu reprendre la route en velo en direction de Kharhorin et Oulanbator.

Camille et Julien, deux francais en voyage depuis quelques mois, croisés au milieu de nulle part un peu avant Tsaaganuur nous avait dit qu'a partir de Tsetserleg, la route etait goudronnée au 3/4. On partait donc confiants, espérant bien pouvoir se reposer un peu sur le goudron.

 

Les paysages, blanchis par la neige fraichement tombée, ont bien changé
Les paysages, blanchis par la neige fraichement tombée, ont bien changé

Nous arrivons donc en deux jours a Kharhorin ou une nouvelle chute de neige nous empechera a nouveau de continuer notre route a velo (et accessoirement, la fin de notre Visa approchant, nous devons rejoindre Oulanbator assez rapidement). Nous avons juste le temps de visiter le Monastere d'Erdene Zuu et de rejoindre la gare routiere avant que la tempete nous tombe dessus. En moins de 5 min, tout est blanc et on ne voit pas a 10 metres. Malgre le confort précaire dans le bus, nous sommes bien content d'etre au chaud!

 

Le bus qui nous menera jusqu'a Oulanbator, sous la neige..
Le bus qui nous menera jusqu'a Oulanbator, sous la neige..

Oulanbator dénote du reste de la Mongolie. On passe un peu d'un extreme a l'autre : apres des dizaines de kilometres parcourus sans voir l'ombre d'une voiture ou meme d'une yourte, on se retrouve a Oulanbator dans une grande ville avec ses grandes avenues, ses embouteillages, sa pollution, ses grands buildings,... C'est en tout cas la premiere impression que nous a laissé Oulanbator. En se balladant un peu en dehors du centre ville et en y regardant de plus pres, on retrouve quand meme l'influence de la culture mongole avec les yourtes qui se melangent avec les habitations en dur, ses petites ruelles non goudronnées, ses habitants qui transportent de gros bidons d'eau...

Tout pres du centre ville de la capitale, les yourtes cotoient les buildings
Tout pres du centre ville de la capitale, les yourtes cotoient les buildings

 

Malheureusement, comme Oulanbator est le seul endroit de Mongolie ou l'on peut esperer lancer une affaire en profitant des technologies modernes, beaucoup de Mongols voulant quitter la vie nomade d'éleveurs accourent vers la capitale dans l'espoir d'une situation meilleure. Cet important exode rural a pour consequence une forte croissance un peu anarchique de la capitale (et souvent la desillusion des nouveau habitants) et un depeuplement des campagnes (qui ne croulent pourtant pas vraiment sous la surpopulation!). Pour inverser cette tendance il faudrait decentraliser l'économie et cela passera deja par des moyens de communication efficaces dans le pays, a commencer donc par des bonnes routes...

Il y a beaucoup de billards un peu partout en Mongolie...
Il y a beaucoup de billards un peu partout en Mongolie...

Finalement nous n'avons pas apprecié Oulanbator plus que cela : C'est certes interessant de voir cette autre facette de la Mongolie, avide d'ouverture sur le mode de vie occidental mais ca reste une grande ville, et c'est loin d'etre ce qui nous emballe le plus. On y restera quand meme 4 jours pour bien recuperer avant le rejoindre Pekin puis Lhassa et le Tibet.

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    bon papa bonne maman (vendredi, 23 octobre 2009 21:50)

    nous avons agnes au telephone qui partait a lisbonne elle nous a dit t/avoir eu au telephone un bon moment elle etait contente mais aussi que tu avais maigri surtout pas trop car un coup de vent tu est de retour plus tot que prevu toujours tres content de tes photos et commentaires je suis au jour le jour votre peripetie en mongolic cntinue c/est super jean-marie qui est venu ce soir apprecie mais ne te donne pas souvent de nouvelles tu doit prendre le train bientot pour la chine cela va nous changer les decors bonne route a vous deux gros bisous b.p. b.m.

  • #2

    Pierre Foucher senior (mardi, 27 octobre 2009 18:18)

    De plus en plus exotique, cela fait de plus en plus regretter de ne pouvoir faire comme vous ! Mais je me rejouis pour vous .C est extraordinaire de pouvoir unir la simplicite, presque la ba
    analite quotidienne -et ecologique- du velo et les horizons les plus lointains .Sana oublier de regarder autour de vous et au-dela des apparences comme a Oulan-Bator .Bravo, visitez bien Pekin, et bonne continuation .Tous les Grecs de la famille avec moi vous embrassent .Pierre

  • #3

    David et Ulysse (vendredi, 30 octobre 2009 20:20)

    Ce soir, bière Belge et repas sur le port de Toulon en votre Honneur... Pas de neige, pas de glace, mais l'air doux de la méditerranée... Alors on pense très fort à vous... Allez bordel !!! Il faut appuyer sur les manettes pour avancer !!!

  • #4

    Claude (vendredi, 30 octobre 2009 22:04)

    Juste un update du top 2 des videos: le "pompage dans une flaque d'eau" et le "passage de la riviere" sont devenus des classiques dont on parle dans les chaumieres. Meme Claire a reussi a les visionner (enfin, je les lui ai montrees, car "ca ne marchait pas" chez elle).
    Ne prenez pas froid!